L’eCall devient obligatoire dans les voitures neuves

Depuis le 1er avril 2018, tous les nouveaux modèles de voitures doivent être équipés du système eCall. Directement relié au 112, il prévient automatiquement les secours en cas d’accident.

Pour réduire le nombre de morts sur les routes, le Parlement européen et le Conseil ont établi une directive rendant l’eCall obligatoire, dès le 1er avril, dans tous les véhicules neufs commercialisés dans l’Union européenne. Ce dispositif pourrait sauver jusqu’à 2500 vies par an, en Europe. Il permettrait de réduire le délai d’intervention des services d’urgence de 50% en zone rurale et jusqu’à 60% en zone urbaine.

Lors d’un accident, la première heure représente « l’heure d’or », celle où les victimes secourues ont le plus de chance de survivre. Ne pas être pris en charge lors de ce laps de temps réduit la possibilité d’être sauvé. Souvent, la nuit ou dans les zones rurales, les appels peuvent être émis des heures après un incident.

Qu’est-ce que c’est ?

L’eCall vous le connaissez peut-être déjà, certaines voitures en sont déjà dotées. Il était auparavant présenté comme une option, lors de l’achat d’une voiture, il est maintenant obligatoire pour les nouveaux modèles. Il sera compris dans le prix de vente.

En cas de choc brutal, grâce à des capteurs sur les airbags, un SMS sera automatiquement envoyé au 112. Il est aussi possible de l’activer manuellement en appuyant sur le bouton. Très utile en cas de panne ou pour signaler un accident.

Des données de base sont par la suite transmises au secours tels que la géolocalisation du véhicule, le modèle ou encore le nombre de passagers. A la réception du message, un opérateur appelle et tente d’analyser la situation avec les passagers. Selon le diagnostic, la police, le SAMU ou encore une société de dépannage seront prévenus pour intervenir sur place. Si l’opérateur n’a aucun interlocuteur, les informations seront transférées aux secours les plus proches.

 

infographie ecall

Où vont nos données collectées ?

L’eCall n’est pas un moyen de surveillance. Les autorités veillent à la protection des données des utilisateurs et s’engagent à ce que ces données ne soient pas conservées au-delà de l’intervention. L’appel automatique transmettra seulement aux services d’urgence des données de base : type de véhicule, code VIN (numéro de série du véhicule), type de carburant, localisation et sens de circulation. Lorsque l’eCall est désactivé, aucune donnée n’est transmise et le véhicule n’est pas tracé.

 

Que pensez-vous du dispositif eCall ?

 

Fanny Labarre pour Vigicarotte (dispositif MAAF)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s